L'épidémie de coronavirus continue à faire peur un peu partout dans le monde. Aux États-Unis, le sénateur du Texas et ancien candidat à la présidentielle de 2016 Ted Cruz a annoncé dimanche soir sur Twitter sa mise en quarantaine volontaire. Il a serré la main d'une personne porteuse du virus lors du récent grand rendez-vous annuel des conservateurs, auquel ont également participé le président Donald Trump et le vice-président Mike Pence. Ces derniers n'ont, disent-ils, eu aucun contact avec la personne infectée. M. Cruz a cependant précisé qu'il ne souffrait d'aucun symptôme lié au Covid-19 et qu'il se sentait bien. Selon lui, les médecins jugent que les personnes avec qui il a été en contact depuis ne courent aucun danger. "Pour plus de sécurité et parce que je rencontre régulièrement l'électeur, je resterai chez moi jusqu'à 14 jours après cette conférence". Le bilan s'est alourdi aux États-Unis avec 21 morts - dont 17 ayant un lien avec une maison de retraite de l'État de Washington - et plus de 500 cas de contamination. Plusieurs États, sur la trentaine affectés, ont déclenché l'état d'urgence pour débloquer des ressources fédérales. (Belga)