Philip Manshaus, le Norvégien accusé d'avoir mené une fusillade dans une mosquée près d'Oslo en août, devrait rester en détention jusqu'à l'ouverture de son procès en mai. Le tribunal de district d'Oslo a rendu sa décision peu après la brève apparition du suspect devant la cour, selon l'agence de presse locale NTB. L'homme de 22 ans a été inculpé en février pour meurtre, tentative de meurtre et acte terroriste. La date du procès est fixée au 7 mai. Philip Manshaus est accusé d'avoir abattu sa demi-sœur de trois balles dans la tête et d'une dans la poitrine le 10 août, peu avant d'aller attaquer la mosquée. Le corps de cette première victime, originaire de Chine et adoptée par les parents de son bourreau, a été retrouvé à son domicile le jour de l'attaque du lieu de culte. Philip Manshaus était armé de deux fusils lorsqu'il est entré dans le centre islamique Al-Noor, à Baerum, indique l'acte d'accusation. Cependant, aucun décès ni blessé grave n'a été à déplorer, l'homme ayant rapidement été neutralisé par deux membres de la mosquée. La police a conclu que l'homme avait agi seul. Des médias norvégiens ont, quant à eux, signalé la publication d'un message posté par Philip Manshaus, peu avant l'attaque de la mosquée. Celui-ci louait la tuerie de masse survenue à Christchurch, en mars 2019, qui a provoqué la mort de plus de 50 personnes dans deux mosquées. (Belga)