La pandémie de coronavirus a amplifié le travail des enfants, signale l'ONG flamande Cunina mercredi dans une vidéo publiée sur YouTube. "150 millions d'enfants supplémentaires vivent dans la pauvreté et doivent dorénavant travailler en raison du coronavirus", indique-t-elle.La vidéo montre de jeunes enfants travaillant pour une bouchée de pain en Ouganda. Cunina tire la sonnette d'alarme car de plus en plus d'enfants défavorisés se retrouvent dans cette situation à cause de la pandémie. "Alors que nous nous plaignons du froid hivernal bien au chaud dans nos maisons, à l'autre bout du monde, des millions d'enfants pauvres, sans abri, sont exploités quotidiennement", déplore la fondatrice et présidente de l'ONG, Sophie Vangheel. "En raison des mesures persistantes, de plus en plus d'enfants défavorisés sont exposés au travail infantile, et pas uniquement en Ouganda", poursuit-elle. "Allons-nous, en tant qu'Occidentaux, continuer à fermer les yeux sur ce problème ? " Cunina lutte contre le travail des enfants en scolarisant filles et garçons par le biais de parrainages et de projets éducatifs. L'ONG appelle donc les citoyens à s'impliquer en tant que parrains et marraines. (Belga)