L'Ordre des Architectes a dénoncé jeudi la procédure de délivrance de permis d'urbanisme à Bruxelles et en Wallonie. L'organisme estime, en effet, qu'à Bruxelles, près de 76% de demandes de permis d'urbanisme reçoivent toujours un avis de dossier incomplet, tandis qu'ils sont 44% en Wallonie à vivre la même situation. Des chiffres "accablants", surtout sur Bruxelles, d'après eux."A Bruxelles, la situation est réellement catastrophique lorsqu'on sait que 40% des dossiers sont toujours incomplets plus de 60 jours après la date d'introduction de la demande: des pièces complémentaires sont sans cesse sollicitées", souligne le président du conseil francophone et germanophone de l'Ordre des Architectes, Philippe Meilleur. "La longueur anormale des procédures de délivrance des permis d'urbanisme repousse les investisseurs et gèle une grande partie de l'économie. Derrière de nombreux permis, il y a des entrepreneurs, des artisans, des prestataires de service, des commerçants, etc. Il y a aussi des chantiers programmés qui ne démarrent pas, l'impact est énorme. L'administration freine l'économie, c'est profondément regrettable", conclut-il. L'organisme insiste sur le fait que le seul remède "pour mettre fin aux lenteurs administratives insupportables" est la digitalisation des procédures. Celle-ci est déjà en vigueur en Flandre et débute à Bruxelles. (Belga)