L'autoproclamée République turque de Chypre-Nord (RTCN) - uniquement reconnue par Ankara - a annoncé que seuls les Chypriotes-turcs et les résidents seront autorisés dans le tiers nord de l'île méditerranéenne, une mesure en vigueur jusqu'au 1er avril en raison de l'épidémie de nouveau coronavirus. Le "Premier ministre" de la RTCN, Ersin Tatar, a annoncé cette mesure parmi d'autres à l'issue d'une réunion de six heures avec son gouvernement vendredi. Il a indiqué que l'entrée des personnes venant de l'étranger, hormis les Chypriotes-turcs et les résidents, serait interdite à partir de samedi. L'île de Chypre est divisée. Membre de l'Union européenne, la République de Chypre - seule reconnue par la communauté internationale et contrôlant les deux tiers sud de l'île - a annoncé 21 cas de nouveau coronavirus. La RTCN, contrôlée par la Turquie qui a envahi en 1974 le tiers nord de l'île, a annoncé pour sa part cinq cas de maladie Covid-19: quatre touristes allemands et un Chypriote-turc revenant du Royaume-Uni. La République de Chypre a pour sa part annoncé vendredi fermer pour deux semaines ses frontières aux étrangers, sauf s'ils sont résidents, étudiants ou employés sur l'île méditerranéenne dont l'économie est fortement tributaire du tourisme. (Belga)