Les avis de disparition de mineurs seront désormais diffusés sur les écrans digitaux présents dans les gares et à bord des trains, ont annoncé jeudi la SNCB et Child Focus. L'entreprise ferroviaire et la Fondation pour enfants disparus et sexuellement exploités espèrent ainsi donner une visibilité accrue à ces avis alors que les premières heures qui suivent une disparition sont souvent déterminantes. Child Focus collabore déjà avec la SNCB depuis 20 ans. Jusqu'à présent, la Fondation diffusait ses affiches de disparition sur papier dans les gares et fournissait des vignettes discrètes de disparition aux agents de sécurité, au personnel de vente et aux accompagnateurs de train. Dorénavant, les avis de disparition seront également diffusés numériquement dans les gares et les trains équipés d'écrans "Desiro" (ce qui est le cas d'un tiers de la flotte de la SNCB). "Cette évolution présente un avantage non négligeable: outre la visibilité accrue, l'extrême rapidité inhérente à ce média permet de gagner en temps et en efficacité. L'information est diffusée très rapidement, et elle ne s'affichera plus dès que le mineur aura été retrouvé", soulignent la SNCB et Child Focus. La SNCB compte actuellement 550 gares réparties sur l'ensemble du pays et pas moins de 890.000 voyageurs prennent le train chaque jour, rappellent les deux partenaires. Parmi les 131 campagnes de recherche organisées l'an dernier par Child Focus, 72 étaient destinées au grand public. (Belga)