Nous ne pouvons actuellement pas affirmer que nous nous trouvons au seuil d'une troisième vague de l'épidémie, a rassuré le virologue Yves Van Laethem vendredi, lors d'un point presse de l'Institut de santé publique Sciensano et du Centre de crise. Le nombre de nouvelles infections détectées augmente depuis un certain temps en Belgique, mais le nombre de tests aussi, a-t-il souligné."Au niveau des hôpitaux, nous ne constatons pas de modification majeure mais plutôt une stabilisation. Cela augmente un peu certains jours et d'autres, cela diminue", a-t-il rapporté. L'évolution de l'épidémie en Belgique reste en outre, selon le virologue, relativement favorable depuis plusieurs semaines par rapport à des pays voisins. "La France, l'Espagne ou le Portugal ont tous globalement des augmentations plus ou moins importantes du nombre de cas et d'hospitalisations. Dans plusieurs de ces pays, ce n'est pas lié aux variants, qui sont peu ou moins présents par rapport à ce qui semble être le cas chez nous." La situation reste, d'après lui, "complexe" mais, "si nous continuons à faire attention, nous pouvons garder un contrôle sur la situation", estime-t-il. (Belga)