L'adhésion à l'Otan des citoyens de ses trente pays membres reste forte malgré une baisse par rapport à 2019, ressort-il mardi d'un sondage présenté lors du rapport annuel du secrétaire général de l'organisation, Jens Stoltenberg. Pas moins de 62% d'entre eux se disent favorables à ce que leur pays reste membre de l'Alliance atlantique et 58% des citoyens membres considèrent que l'appartenance à l'Otan rend moins probable une attaque par un pays étranger.L'adhésion à la notion de défense collective reste élevée, avec 76% des citoyens membres de l'Otan estimant que les pays alliés devraient les défendre en cas d'attaque et 69% des citoyens soutenant que leur pays devrait en faire de même si un autre Allié était attaqué. Le sondage de l'Otan montre aussi que 79% des citoyens considèrent que la collaboration entre l'Amérique du Nord et l'Europe en matière de sûreté et de sécurité est importante, contre 81% en 2019. Les Belges ne font pas partie des plus convaincus de l'Alliance atlantique. En effet, seuls 63% d'entre eux sont favorables à ce que le pays reste membre de l'Otan (contre 94% des Albanais, 83% des Lituaniens et 82% des Polonais) et 10% opteraient pour son retrait de l'organisation. Seul un Français sur deux voterait pour le maintien de leur pays dans l'organisation. A la suite de la première vague de Covid-19, un citoyen allié sur deux (et 56% des jeunes âgés de 18 à 24 ans) a estimé que la menace pour la sécurité de son pays avait augmenté en raison de la pandémie. L'insécurité des citoyens membres de l'Otan a augmenté, ressort-il par ailleurs du sondage. En 2020, 32% des citoyens indiquaient ne pas se sentir en sécurité dans leur pays, contre 21% en 2019. La pandémie de coronavirus semble également avoir eu un impact significatif sur les sujets de préoccupation des citoyens alliés. En effet, la principale crainte est désormais la propagation de maladies infectieuses, puis viennent les crises économiques, le dérèglement climatique ou les conditions météorologiques extrêmes, le terrorisme et le risque de guerre. (Belga)