La Chambre a validé vendredi en séance plénière, majorité contre opposition, un projet de loi de la coalition Vivaldi octroyant des crédits provisoires supplémentaires pour les cabinets ministériels. Le texte avait suscité de vives critiques de la part de l'opposition.Ce projet de loi consiste en un ajustement de la loi ouvrant des crédits provisoires pour le dernier trimestre 2020. Celui-ci permet aux cabinets ministériels de la Vivaldi de fonctionner dans l'attente de la mise en oeuvre du budget 2021. Sur base annuelle (aux prix de 2020), les crédits pour les nouveaux organes stratégiques s'élèvent à 68 millions d'euros. L'ajustement voté porte sur trois douzièmes de ce montant. La secrétaire d'Etat au Budget Eva De Bleeker (Open Vld) avait justifié cette augmentation des crédits par une augmentation du nombre de cabinets ministériels due au fait que 7 partis siègent dans le nouveau gouvernement fédéral. Les crédits accordés au commissaire Covid Pedro Facon et à son équipe sont également inclus dans ce montant. (Belga)