Les élections sociales, qui devaient se tenir au mois de mai, se dérouleront bien du 16 au 29 novembre, peut-on lire dans un arrêté royal de la ministre de l'Emploi Nathalie Muylle (CD&V) publié mercredi au Moniteur. Cette décision confirme l'avis des employeurs et des syndicats émis au mois de juin. Les élections auraient dû se tenir du 11 au 24 mai mais le processus a été suspendu en raison de la crise du coronavirus. Elles permettent aux travailleurs d'élire, pour une durée de quatre ans, leurs représentants au sein des conseils d'entreprise - pour celles de plus de 100 travailleurs - et des comités pour la prévention et la protection du travail (CPPT) - pour celles d'au moins 50 travailleurs. Quelque 10.700 entreprises et près de 1,8 million d'employés sont concernés, selon le tirage au sort des listes établies en décembre. (Belga)