Les entreprises wallonnes forcées de fermer en raison des mesures décidées par la Conseil national de sécurité dans le cadre de la lutte contre le coronavirus, pourront introduire leur demande d'indemnisation à partir de demain/vendredi, a annoncé jeudi le ministre wallon de l'Economie, Willy Borsus (MR). La plateforme wallonne pour introduire une demande sera mise en ligne par le SPW Economie ce vendredi à l'adresse www.indemnitecovid.wallonie.be, a-t-il précisé. "Vu l'urgence et l'ampleur de la crise, nous voulions agir vite, proposer un outil simple et rapide. Les premiers paiements arriveront en avril", a assuré le ministre. Pour y avoir droit, les entreprises doivent compter moins de 50 travailleurs et avoir un chiffre d'affaires annuel ou un total du bilan annuel qui n'excède pas 10 millions d'euros. Elles doivent également faire partie d'un secteur considéré comme éligible (restauration; hébergement; activités des agences de voyage, voyagistes, services de réservation et activités connexes; commerce de détail sauf les presse shops; services personnels; autocaristes; attractions touristiques; forains; car-wash; auto-écoles et partiellement secteur événementiel). Elles doivent enfin être basée en Wallonie, avoir été en activité avant le 12 mars et avoir payé des cotisations sociales en 2018. Les starters et les entreprises créées après 2018 doivent quant à elles démontrer un paiement de cotisations au 4ème trimestre 2019 ou avoir des revenus justifiant le paiement de cotisations sociales. Selon Willy Borsus, quelque 55.000 entreprises et indépendants wallons sont potentiellement éligibles à l'indemnité compensatoire de 5.000 euros octroyés par la Région. (Belga)