Une nouvelle loi garantit à présent que les épaves de bateaux naufragés dans le territoire belge de la mer du Nord soient mieux protégées et valorisées comme patrimoine culturel, a annoncé dimanche le ministre de la Mer du Nord Vincent Van Quickenborne (Open Vld).Environ 280 épaves se trouvent dans la mer du Nord belge, dont les deux tiers datent de la Première et de la Seconde Guerre mondiale. Leur valeur est historique et culturelle, mais aussi écologique. Certaines constituent également des tombes de marins. Avec cette nouvelle législation, le ministre a l'intention de mieux protéger ce patrimoine subaquatique. Tout ce qui se trouve sous l'eau depuis cent ans et qui présente un caractère culturel, historique ou archéologique sera désormais automatiquement considéré comme patrimoine. Le ministre ne devra donc plus accorder de reconnaissance spécifique. Des épaves plus récentes, datant par exemple de la Seconde Guerre mondiale, pourront se voir attribuer le statut de patrimoine culturel subaquatique. Une reconnaissance explicite de la part du ministre sera cependant nécessaire. (Belga)