Juste après les élections américaines (présidentielle et du Congrès), les Etats-Unis sortiront officiellement de l'accord de Paris sur le climat, conformément à la procédure lancée en juin 2017 par Donald Trump, et ce, quel que soit le résultat de l'élection, rappelle ABC News mardi. "L'heure est venue de quitter l'accord de Paris", avait déclaré le 1er juin 2017 le président américain, qui avait ajouté: "J'ai été élu pour représenter les habitants de Pittsburgh, pas de Paris." Les Etats-Unis ont officialisé leur intention de se retirer de l'accord de Paris le 4 novembre 2019. La notification par les USA à l'ONU, qui ne pouvait intervenir plus tôt en raison d'une clause inscrite dans le texte, avait enclenché un compte-à-rebours d'un an avant que Washington ne puisse effectivement quitter l'accord. Selon Donald Trump, l'accord nuira à l'économie américaine et pourrait entraîner la perte de 2,5 millions d'emplois d'ici 2025. Le candidat démocrate à la présidentielle, Joe Biden, a fait savoir qu'il souhaitait réintégrer l'accord s'il était élu. Selon ABC News, cela pourrait alors être fait en moins de six mois. (Belga)