Le club de football de D1B du KVC Westerlo prévoit une "sanction appropriée" pour les joueurs du club qui ont été pris lors d'une fête de confinement à Anvers le week-end dernier, a annoncé le club mardi."Les joueurs concernés peuvent s'attendre à une amende qui sera intégralement reversée à une oeuvre de bienfaisance", indique le communiqué. "En outre, nous allons également discuter avec eux. Nous allons trouverons ce qui ne s'est pas bien passé. Nous ne cessons de répéter les règles et faisons tout notre possible pour éviter que ces événements ne se reproduisent. Nous continuerons à traiter cette affaire en interne". Pour des raisons de confidentialité, Westerlo ne souhaite pas divulguer de noms ou d'autres détails. Selon les journaux du Mediahuis, les faits se sont déroulés samedi soir à l'appartement de Tuur Dierckx, dans le centre d'Anvers. Les agents de police auraient trouvé quatorze personnes présentes : neuf hommes, dont au moins deux joueurs de Westerlo, et cinq femmes. Selon les informations des journaux, les neuf hommes présents étaient principalement des footballeurs professionnels, actifs en D1B, le deuxième niveau professionnel en Belgique. Le KVC Westerlo regrette les faits. "Les joueurs de football ont un rôle exemplaire et les règles sont très claires. Non seulement le gouvernement a communiqué clairement à ce sujet, mais les règles ont toujours été clairement communiquées au sein du KVC Westerlo. Ces règles ont été répétées à de nombreuses reprises et il n'y a pas eu le moindre doute sur ce qui est ou n'est pas autorisé. Nous regrettons donc les faits et trouvons les événements inacceptables. Toute personne qui enfreint les règles du coronavirus sera condamnée à une amende. C'est la même chose pour tout le monde, y compris les footballeurs. Toutefois, en raison de la responsabilité accrue qu'ils assument, tant dans leur rôle d'exemple que vis-à-vis de leurs collègues footballeurs, nous estimons qu'il convient d'assurer un suivi interne également". (Belga)