La Première ministre néo-zélandaise Jacinda Ardern a annoncé lundi que le niveau d'alerte du pays d'Océanie, allait grimper directement à trois dans les prochaines 48 heures, après la confirmation de la transmission locale du Covid-19 chez deux patients. Les services essentiels dans le pays, dont les supermarchés et les pharmacies, vont rester accessibles, mais les bars, cafés et autres commerces non-essentiels "doivent désormais fermer", selon Mme Ardern qui s'exprimait lors d'une conférence lundi. Les écoles vont aussi fermer leurs portes à partir de mardi mais les enfants des personnes employés dans les secteurs essentiels pourront encore y avoir accès. "Ces décisions vont imposer des restrictions les plus importantes aux mouvements des Néo-zélandais de l'histoire moderne", a-t-elle fait part en ajoutant que ses concitoyens devaient se préparer à entrer en auto-isolement. La dirigeante a indiqué que les secteurs touchés par les mesures avaient 48 heures pour prendre des dispositions appropriées. Après cette période, le pays entrera en niveau d'alerte 4 pour quatre semaines. Le nombre de cas d'infection au nouveau coronavirus a grimpé à 102 lundi, soit 36 nouveaux cas, principalement dû à des contacts avec l'étranger. Mais dans deux cas, les autorités sanitaires n'ont pas été capables de remonter la chaine des individus avec qui les patients avaient été en contact. "Sur cette base, nous estimons qu'il s'agit de transmission au sein de la communauté", a expliqué Mme Ardern. "Nous pouvons mettre fin à la propagation en restant à la maison et en réduisant nos contacts, il est temps d'agir", a-t-elle pointé. (Belga)