Les noms des 298 victimes du crash du vol MH17 ont solennellement été énumérés devant le tribunal de Schiphol, lundi, lors du premier jour du procès des quatre personnes accusées d'avoir provoqué l'explosion du Boeing 777 de la Malaysia Airlines, en 2014, au-dessus de l'Ukraine, tuant toutes les passagers et membres de l'équipage à bord. Les quatre suspects, trois Russes et un Ukrainien, ne se sont pas présentés à l'audience, lundi. Le procès suivra tout de même son cours, a décidé le tribunal de Schiphol. Lors de l'ouverture, le parquet a, dans un moment solennel, énuméré un à un tous les noms des victimes sous les yeux de plusieurs proches, visiblement émus. Ces derniers réclament que "justice soit faite", plus de cinq ans après la catastrophe. "Le tribunal se rend compte de l'impact de la perte de tant de vies humaines et la manière dont elles se sont terminées si brusquement est à peine concevable", avait déclaré en introduction le juge Hendrik Steenhuis. "C'est le premier jour où l'on va nous dire ce qui s'est passé, qui était responsable, pourquoi l'avion a été abattu", a témoigné Piet Ploeg, le président d'une association de victimes néerlandaise, qui a perdu son frère, sa belle-soeur et son neveu dans la catastrophe. "On aura également des réponses à des questions telles que: 'quel était le rôle de la Russie ? '", a-t-il ajouté devant les journalistes. "Nous avons le devoir de faire valoir la vérité, non seulement pour les proches des victimes, mais aussi pour faire triompher la justice en vertu du droit international, afin d'éviter de telles tragédies dans le futur", a, pour sa part, déclaré le procureur Ward Ferdinandusse. (Belga)