La 83e édition de Gand-Wevelgem a démarré avec seulement 23 équipes au lieu des 25 prévues. En effet, Trek-Segafredo et BORA-hansgrohe ont dû renoncer à l'épreuve du WorldTour. Elles ont toutes deux été confrontées au Covid-19. Chez Trek-Segafredo un membre de l'équipe a été contrôlé positif vendredi en vue de Gand-Wevelgem. Dans l'équipe allemande, c'est un test positif plus tôt cette semaine, avant l'E3 Classic d'Harelbeke, du coureur Matthew Walls qui est à l'origine de ce forfait. Comme le Britannique était en contact étroit avec ses coéquipiers, une quarantaine a donc été imposée. La participation à Gand-Wevelgem n'était donc plus possible et les coureurs et leur staff technique en ont été informés le dimanche matin."En tant qu'organisateur de Gand-Wevelgem, nous ne pouvons pas passer outre cette quarantaine. Chez BORA-hansgrohe, dix-sept personnes ont été définies comme des contacts à haut risque. On ne pouvait rien y changer", a déclaré Tomas Van Den Spiegel, CEO de Flanders Classics, l'organisateur de Gand-Wevelgem. L'équipe BORA-hansgrohe devait aligner Nils Politt, Pascal Ackermann, Marcus Burghardt, Daniel Oss, Michael Schwarzmann, Maciej Bodnar et Rüdiger Selig. Ils étaient prêts à prendre le départ à Ypres le dimanche. "Nous avons été bien informés samedi par toutes sortes de canaux. L'équipe était en quarantaine, on ne pouvait rien y faire et la décision a donc été prise de les informer qu'il n'était vraiment pas possible pour eux de prendre le départ à Ypres. Même s'ils voulaient vraiment participer à Gand-Wevelgem", a poursuivi Tomas Van Den Spiegel. L'équipe Trek-Segafredo avait déjà décidé de ne pas prendre le départ samedi soir. (Belga)