Les pays baltes dénoncent l'idée russe de commémorer le début de l'occupation soviétique

Publié le à VILNIUS (LTU)

L'Estonie, la Lettonie et la Lituanie ont annoncé cette semaine avoir convoqué des représentants diplomatiques russes dans leurs capitales respectives pour protester contre le projet russe de célébrer le début de l'occupation des Pays baltes par l'Union soviétique pendant la Deuxième Guerre mondiale.Les ministères des Affaires étrangères de ces trois Etats, tous membres aujourd'hui de l'UE et de l'Otan, ont qualifié de "cyniques" et de "provocateurs" les plans de la Russie en vue de marquer sur son territoire par des tirs de feux d'artifice et d'artillerie leur reprise à l'Allemagne nazie par l'armée soviétique en 1944. De son côté, la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, Maria Zakharova, a estimé jeudi que ces manifestations permettraient à des "millions de citoyens du monde entier de célébrer avec la Russie l'anniversaire de la grande victoire sur le fascisme". Les Soviétiques ont mis en place dans les Pays baltes un système de répression brutale des opposants politiques et de déportations massives, dont des femmes et des enfants, dans des camps de travail forcé en Sibérie. "La victoire des Alliés contre les nazis a été extrêmement importante pour le destin de l'Europe, mais la fin de la Deuxième Guerre mondiale n'a pas apporté la liberté à la Lituanie", a dit jeudi son ministre des Affaires étrangères, Linas Linkevicius. "Cela a entraîné près de 50 ans d'occupation soviétique, de meurtres et de déportations", a-t-il insisté, tandis que Vilnius a convoqué jeudi un diplomate russe, en signe de protestation. Son homologue letton, Edgars Rinkevics, a quant à lui qualifié les célébrations russes de "tentative cynique de réécrire l'histoire" et un diplomate estonien de haut rang Urmas Reinsalu a parlé de "provocation". Les Soviétiques ont envahi les Pays baltes en 1940 dans le cadre du pacte Molotov-Ribbentrop conclu entre l'URSS et l'Allemagne nazie. Un an plus tard, en juin, ils ont déporté quelque 43.000 citoyens baltes. Cette campagne a été interrompue lorsque l'Allemagne a dirigé ses forces contre son ancien allié, repoussant l'Armée rouge hors des Pays baltes. Entre 1944 et 1945, les Soviétiques ont mis fin à l'occupation nazie, pendant laquelle a disparu la quasi totalité de la communauté juive locale, mais ont très vite annoncé la déportation de centaines de milliers de personnes en Sibérie. La terreur soviétique a suscité une résistance armée dans les Pays baltes entre 1944 et 1953, principalement en Lituanie. Ce n'est qu'en 1991 que la Lituanie, la Lettonie et l'Estonie ont recouvré leur indépendance. (Belga)
© 2019 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.