Le Premier ministre néerlandais Mark Rutte a annoncé mercredi "recommander vivement" le port du masque dans les espaces publics intérieurs pour l'ensemble des Pays-Bas, où un tel avis n'avait encore jamais été exprimé. Le gouvernement néerlandais a durci lundi les mesures en place pour lutter contre la pandémie de Covid-19, ordonnant aux bars et restaurants de fermer plus tôt et recommandant le port du masque dans les magasins des trois plus grandes villes du pays, Amsterdam, Rotterdam et La Haye. Les Pays-Bas avaient jusqu'à présent adopté des mesures plus souples que dans la plupart des pays européens, privilégiant une distanciation de 1,5 mètre plutôt que les masques, obligatoires seulement dans les transports en commun. Face à la résurgence du nouveau coronavirus, le Premier ministre a toutefois indiqué mercredi que le port du masque était désormais "vivement recommandé" à l'échelle nationale dans les espaces publics intérieurs, comme les magasins, les musées, les théâtres, les aéroports et les gares. Cette recommandation s'applique "presque partout où on ne voit pas le ciel", a déclaré M. Rutte lors d'un débat à la chambre basse du parlement, au cours duquel de nombreux partis ont réclamé une directive nationale. "Il s'agit d'une application très large, ce qui est effectivement inévitable", a ajouté le Premier ministre, qui refuse cependant de rendre le port du masque obligatoire ailleurs que dans les transports publics. Il avait notamment annoncé lundi laisser la possibilité aux magasins de refuser l'entrée à un client qui ne porte pas de masque. Depuis l'apparition du virus, 117.551 cas ont été officiellement enregistrés aux Pays-Bas, dont 6.393 décès. (Belga)