Le Conseil des ministres a approuvé vendredi un projet d'arrêté royal qui vise à prolonger les plans stratégiques de sécurité et de prévention (PSSP) actuels jusqu'au 31 décembre 2021, annonce la ministre de l'Intérieur Annelies Verlinden (CD&V) samedi dans un communiqué.Cette prolongation des plans actuels pour une année supplémentaire vise à pouvoir préparer la future réforme de la politique de subvention en matière de sécurité et de prévention envisagée par la coalition Vivaldi. Si une ville ou une commune souhaite malgré tout, à l'appui de leur diagnostic local de sécurité (DLS), travailler sur un nouveau phénomène, elle doit introduire un dossier de modification au plus tard le 31 mars 2021, précise le SPF Intérieur. Les PSSP permettent de subsidier l'élaboration et la concrétisation d'une politique de sécurité et de prévention auprès de 109 autorités locales. Si l'on considère le top 5 des phénomènes au niveau national, 86 communes sur 109 (ou 79%) ont choisi de lutter contre les nuisances sociales, 74 sur 109 (ou 68%) de s'attaquer au cambriolage, 62 (ou 57%) aux nuisances sociales liées à la drogue, précise le SPF Intérieur sur son site internet. Le Conseil des ministres a par ailleurs approuvé vendredi un projet d'arrêté royal portant attribution pour l'année 2020 d'une dotation de 8,1 millions d'euros destinée à encourager certaines initiatives dans les zones de police. Un crédit total de 4,5 millions d'euros a aussi été inscrit pour l'année 2020, afin d'octroyer une dotation aux zones de police locale pour soutenir l'impact budgétaire de la mise en œuvre de l'accord social sectoriel. (Belga)