La fédération royale belge des entreprises de pompes funèbres (Funebra) s'est dite samedi satisfaite de la clarté des mesures communiquées vendredi par le gouvernement pour lutter contre la flambée épidémique. Le secteur salue des mesures désormais identiques pour toutes les Régions du pays. Il déplore toutefois n'avoir pas été consulté préalablement, "alors que c'est nous qui devons résoudre tous les problèmes après les soins". En début de semaine, la Funebra s'était plainte des règles différentes en matière de funérailles selon les Régions, source de confusion, selon elle. "Cette clarté existe à présent", se félicite son président, Johan Dexters. "La dernier problème qui subsiste, c'est le médecin légiste, et ce en Région bruxelloise. Normalement, un deuxième médecin doit constater le décès pour les crémations. Pour les victimes du corona, la Flandre et la Wallonie avaient fait cependant une exception. Ainsi, pour les décès Covid, une fois fermé, le cercueil ne doit plus être rouvert. Mais à Bruxelles, le gouvernement refuse d'assouplir cette règle, ce qui augmente le risque sanitaire pour les entrepreneurs de pompes funèbres", selon M. Dexters. (Belga)