Les premières communions ainsi que les confirmations, qui n'avaient pu être célébrées au printemps en raison de l'épidémie de coronavirus, vont pouvoir avoir lieu. Chaque diocèse s'y prépare maintenant concrètement, indique vendredi la conférence épiscopale. La pandémie de coronavirus et les mesures de confinement avaient en effet contraint les autorités ecclésiastiques à reporter les célébrations des premières communions et des confirmations qui se déroulent habituellement entre Pâques et la Pentecôte. Les évêques avaient alors décidé le report des confirmations aux mois de septembre ou octobre de cette année et celui des premières communions à la prochaine année scolaire 2020-2021. Les évêques, réunis jeudi en téléconférence, ont confirmé qu'au vu de la situation actuelle, le timing prévu pourra être effectivement respecté. "On attendait également les décisions du Conseil national de sécurité. Celui-ci a en effet autorisé les célébrations religieuses réunissant jusqu'à 200 personnes à partir de lundi, en fonction de la taille de l'église et à condition que les mesures de sécurité (comme le respect des distances et le port du masque à partir de 12 ans) soient respectées", explique le porte-parole Geert De Kerpel. Chaque diocèse se prépare maintenant concrètement aux célébrations des premières communions et des confirmations. Les responsables ecclésiaux locaux seront informés sous peu et transmettront bientôt les informations détaillées aux parents et enfants concernés. Les traditionnelles fêtes familiales entourant les communions ne peuvent toutefois avoir lieu en raison des restrictions appliquées aux fêtes (maximum 10 personnes et selon les règles en vigueur dans l'horeca). (Belga)