Des producteurs de lait, de l'European Milk Board (EMB) et du Bundesverband Deutscher Milchviehhalter (BDM), ont fait une petite croisière sur la Moselle lundi, du Deutsche Eck ("coin allemand", un promontoire de Coblence) jusqu'à proximité de la réunion informelle des ministres de l'Agriculture. Par leur action symbolique, ils appellent les ministres à adopter "une vue plus large du thème de la durabilité" et à réfléchir les stratégies européennes "avec et pas contre les agriculteurs". "Nous, les agricultrices et agriculteurs, sommes disposés à faire davantage en termes de durabilité, si nous pouvons être sûrs qu'à l'avenir, nos coûts de production - y compris un revenu équitable pour les producteurs - seront couverts et que les normes européennes ne seront pas sapées par des accords commerciaux!", affirment-ils. Outre la croisière, diverses actions sont organisées dont une manifestation. Un signal important envoyé aux responsables politiques, selon le président de l'EMB, le Belge Erwin Schöpges. "Nous, les producteurs de lait européens, sommes prêts à apporter notre contribution pour plus de protection de l'environnement et du climat et davantage de bien-être animal. Nous ne pouvons toutefois nous permettre plus de durabilité écologique que si les aspects sociaux et économiques sont pris en compte à importance égale." Les producteurs de lait tiennent à attirer l'attention des ministres sur le risque que les normes européennes soient contournées par des importations de pays tiers. "Une stratégie complète de durabilité doit empêcher le dumping", plaide la vice-présidente du groupement Sieta van Keimpema. "Cela impose d'exclure les produits agricoles des accords de libre-échange." "Une stratégie complète de durabilité doit aussi comprendre un prix du lait qui nous permette d'en vivre", poursuit un membre du comité exécutif de l'EMB. "En Europe, nous observons cependant un déficit chronique de couverture des coûts car les prix sont trop bas." L'European Milk Board insiste à nouveau sur l'inadéquation, selon elle, du système de stockage pour répondre aux crises. "Ce n'est qu'avec des instruments de gestion de crise efficaces et une modification de la politique agricole européenne que nous pourrons assurer dans le long terme une production durable de produits laitiers de haute qualité", résume un membre du comité exécutif. (Belga)