Les Belges achèteraient beaucoup plus de produits durables et équitables si l'offre et la différence de prix étaient mieux connues, indique mardi l'ONG Fairtrade Belgium, à l'aube de la semaine du commerce équitable. La différence de prix avec les produits ordinaires est notamment surestimée. Selon l'étude de Fairtrade Belgium, 50% des Belges optent pour des bananes durables dès lors qu'ils connaissent la vraie différence de tarif et 30% des sondés pointent du doigt une visibilité insuffisante ainsi qu'une difficulté à trouver les aliments durables dans les magasins. Le consommateur reste par ailleurs attaché à certaines marques familières. L'organisation encourage donc les supermarchés à améliorer la visibilité des produits durables et à élargir leur assortiment. "Pour beaucoup de gens, 'durable' est synonyme de 'beaucoup plus cher', sauf que c'est erroné", souligne Nicolas Lambert, directeur de Fairtrade Belgium. "Si des produits durables beaucoup plus chers existent, il en va de même pour des produits non durables. À catégorie égale, les différences de prix sont bien souvent minimes, voire inexistantes." Lors de la semaine du commerce équitable, du 7 au 17 octobre, l'ONG veut justement mettre les produits équitables à l'honneur. Elle souligne que le choix de produits du commerce équitable permet notamment d'offrir de meilleures conditions aux producteurs. (Belga)