Les réfugiés plus enclins à rester en Flandre qu'en Wallonie

Publié le à BRUXELLES (Belgique)

Lorsqu'un demandeur d'asile voit sa demande acceptée et acquiert ainsi le statut de réfugié, il sera plus enclin à rester là où il habite déjà s'il réside en Flandre plutôt qu'en Wallonie, selon des statistiques de l'administration flamande répercutées jeudi dans De Tijd. En Flandre, pas moins de 9 réfugiés sur 10 font ce choix de la continuité, tandis qu'ils sont moins de la moitié en Wallonie, les autres préférant déménager en Flandre (38%) ou à Bruxelles (16%). Dans la Région-capitale, trois quarts des réfugiés restent à Bruxelles, un cinquième partent en Flandre et à peine 5% en Wallonie. Ces statistiques émanent de l'Agence flamande des affaires intérieures et portent sur 51.000 personnes reconnues réfugiées entre janvier 2014 et janvier 2019. (Belga)
© 2019 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.