L'annonce par Facebook jeudi que des restrictions seraient désormais d'application pour le partage d'articles et de vidéos d'information rendait indisponible l'accès à de nombreuses pages Facebook d'utilité publique dans le pays dont les services météorologiques ou d'urgence dans le pays.Facebook a fait par de sa décision en raison d'un projet de loi du gouvernement australien visant à forcer les grandes plateformes à rémunérer les médias en fonction du trafic que les titres génèrent. Mais les restrictions ont rapidement eu des effets à plus grande échelle dans le pays, les pages Facebook d'autres services comme météorologiques ou de santé étant indisponibles. Des pages gouvernementales servant à alerter la population en cas de feux de brousse, de cyclone ou d'épidemie ont cessé de fonctionner suite au blocage imposé par Facebook, ont constaté les autorités. La page du service météorologique gouvernemental "a été affectée par les soudaines restrictions de contenus par Facebook", a tweeté la ministre de l'Environnement Sussan Ley, en demandant aux usagers de se rendre plutôt sur le site de cet organisme. D'autres pages liées à des ONGs militant pour l'environnement ou la protection des femmes étaient aussi désactivées ou encore celles de certains élus politiques étaient aussi rendues inaccessibles. (Belga)