Les Roumains seront confinés à domicile à partir de mercredi tandis que l'armée sera appelée à prêter main-forte à la police pour faire respecter les restrictions destinées à endiguer l'épidémie de nouveau coronavirus, a annoncé mardi le président Klaus Iohannis. "Vu la complexité de la situation (...), de nouvelles restrictions seront introduites", a indiqué le chef de l'Etat dans une allocution télévisée. Bucarest, qui a décrété l'état d'urgence, avait annoncé dimanche un couvre-feu national de 22H00 à 06H00 et conseillé aux Roumains de rester chez eux, sauf pour se rendre au travail ou pour faire des courses de première nécessité. Mais à partir de mercredi, "ces recommandations deviennent obligatoires, selon le principe +restons chez nous+", a souligné M. Iohannis. La Roumanie, pays de 19 millions d'habitants, a jusqu'ici recensé 762 cas de Covid-19, dont huit décès. Les experts redoutent toutefois une explosion de l'épidémie dans les semaines à venir. Alors que de nombreux Roumains placés en quarantaine ou à l'isolement ont fait fi de cette mesure et sont sortis en ville, M. Iohannis a par ailleurs indiqué qu'une "surveillance électronique" serait instituée, sans fournir de détails supplémentaires. Les militaires seront pour leur part appelés à patrouiller dans la rue pour aider les policiers et les gendarmes à "gérer la situation sur le terrain". En outre, les personnes âgées de plus de 65 ans seront totalement interdites de sortie, a indiqué le président. La Roumanie a déjà fermé les établissements scolaires et les universités, limité les rassemblements publics et interdit les messes à l'intérieur des églises. (Belga)