Les sanctions de l'UE visant plusieurs responsables russes, dont des proches de Vladimir Poutine, en réaction à l'empoisonnement de l'opposant Alexeï Navalny, vont "nuire" aux relations entre Bruxelles et Moscou, a réagi jeudi le Kremlin. "Avec cette décision, le Conseil de l'UE nuit aux relations avec notre pays", a déclaré à la presse le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov. "On ne peut que regretter cette décision qui fait dépendre les relations entre l'UE et Moscou d'une personne considérée en Europe comme le leader d'une opposition", a souligné M. Peskov, en référence à Alexeï Navalny, bête noire du Kremlin dont le porte-parole ne prononce jamais le nom. Il a déploré une "mesure inamicale" et sans "aucune logique". L'UE a officialisé jeudi l'intégration de six Russes et d'un centre de recherche russe sur la liste de ceux qui sont visés par des "mesures restrictives" pour leur participation à l'usage ou au développement d'armes chimiques. Dans l'empoisonnement d'Alexeï Navalny, un agent neurotoxique de type Novitchok avait été utilisé, soit une arme chimique interdite par l'OIAC, l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques. Les personnes sanctionnées pour leur implication présumée dans la tentative d'assassinat sont tous des hauts responsables russes, dont des proches de Vladimir Poutine. L'UE a en outre intégré un Russe sur une autre liste de sanctions, relative au conflit libyen et aux violations des l'embargo de l'ONU sur le transport d'armes vers la Libye. Là aussi, il s'agit d'une connaissance du président russe, un homme d'affaires proche du pouvoir. Le Royaume-Uni s'est calqué jeudi sur les sanctions décidées par l'UE, ajoutant sur sa propre liste les mêmes personnalités. Il ne s'agit pas des premières personnalités russes visées par l'UE. Des personnes soupçonnées d'être impliquées dans l'empoisonnement de l'ancien agent double Sergueï Skripal et de sa fille Ioulia, en mars 2018 en Angleterre, sont déjà sanctionnées d'un gel de leurs avoirs européens et d'une interdiction de voyage. Là aussi, un agent toxique de type Novitchok avait été utilisé. (Belga)