Les syndicats ont décidé de poursuivre leurs actions chez De Lijn, la société de transports en commun flamande, a indiqué Jo Van Der Herten de l'ACV après une consultation avec les autres organisations syndicales. Ils demanderont au président de la commission paritaire de faire une tentative de conciliation.Les trois syndicats mènent des actions depuis lundi pour dénoncer des problèmes au service technique de la société et réclamer une hausse des salaires pour le personnel du service. Les consultations avec la direction n'ont abouti à aucune solution. La grève a également touché une partie du trafic des bus et des trams ces derniers jours. "La direction ne nous a pas contactés et aucune autre consultation n'est prévue. Cela signifie que nous sommes obligés de poursuivre les actions dans les prochains jours", prévient Jo Van Der Herten du syndicat ACV. Les organisations syndicales comptent sur le président de la commission paritaire, organe de conciliation et de négociation sociale, pour dégager une solution. La direction se dit favorable à une réunion en présence du président de la commission paritaire. "Une date avait déjà été fixée en concertation avec les syndicats, à savoir le 21 janvier. Les syndicats n'ont pas attendu et ont déposé un préavis de grève. La direction est toujours restée disponible pour mener une consultation", a indiqué un porte-parole de De Lijn. Des perturbations sont attendues ce jeudi en raison de la grève, particulièrement à Anvers. (Belga)