Craignant d'assister à des scènes d'agressivité, le front commun syndical demande la fermeture des grands magasins à 20h00 le vendredi, heure à laquelle entre en vigueur l'interdiction de vente d'alcool, indique mardi Delphine Latawiec secrétaire nationale CNE Commerce. Certaines enseignes étendent leurs heures d'ouverture jusqu'à 21h00 le vendredi. Cependant une nouvelle restriction annoncée à l'issue du comité de concertation vendredi dernier et concernant l'interdiction de la vente d'alcool après 20h00 risque de poser problème, selon les syndicats. "On craint que la tâche de contrôle ne repose sur le dernier maillon de la chaîne, c'est-à-dire les caissières ou les réassorts, déjà mis sous pression ces derniers mois. Clairement, il n'y a pas assez de personnel en magasin pour assurer le flicage", souligne Delphine Latawiec, ajoutant que le risque de se retrouver avec des scènes d'agressivité et d'agressions est bien réel. La CNE, appuyée par le SETCa et la CGSLB, a donc interpellé le secteur de la grande distribution pour demander la fermeture anticipée, à 20h00, des grandes surfaces. A défaut de quoi il faudrait trouver une solution pour veiller à la sécurité du personnel. "Nous voulons aussi sensibiliser les franchisés, mais c'est plus compliqué parce qu'il n'y a pas d'interlocuteurs. Notre marge de manoeuvre est réduite", précise la syndicaliste. Les supermarchés Delhaize ont déjà répondu à cet appel et annoncé qu'ils fermeraient leurs portes plus tôt le vendredi, soit à 20h00, et cela pour une durée d'au mois trois semaines, dès le 23 octobre. Cette mesure ne concerne pas les magasins franchisés (AD Delhaize, Proxy Delhaize, Shop & Go), soumis aux décisions des propriétaires indépendants. (Belga)