La Banque mondiale a approuvé mardi une aide d'urgence de 246 millions de dollars sous forme de transferts d'argent et d'accès aux services sociaux à environ 786.000 Libanais vivant dans la pauvreté et victimes des crises économique et sanitaire sévères que traverse le Liban.Outre les transferts directs aux ménages défavorisés, l'aide vise à soutenir le développement d'un système national de filets de sécurité sociale pour permettre une meilleure réponse aux crises "aggravées et sans précédent" que subit le pays, a affirmé l'institution internationale. Le Liban connait depuis l'automne 2019 sa pire crise économique et financière depuis des décennies ayant entrainé une baisse de 19,2% du PIB en 2020, une inflation à trois chiffres et une paupérisation à grande échelle, estime la Banque mondiale. Selon l'institution, 45% de la population vit aujourd'hui sous le seuil de la pauvreté et 22% sous le seuil d'extrême pauvreté. La crise économique a été aggravée par une instabilité politique qui perdure depuis octobre 2019 et la pandémie mondiale qui a contraint le pays à décréter plusieurs confinements depuis mars 2020. Le gouvernement va imposer à partir de jeudi un confinement strict assorti d'un couvre-feu total pendant onze jours en vue de contenir la propagation exponentielle du Covid-19. Ce confinement 24h/24 risque toutefois d'aggraver les souffrances des familles vulnérables si le gouvernement n'offre pas d'assistance, a averti lundi l'ONG Save the children. Le petit pays de six millions d'habitants a recensé officiellement 226.948 cas, dont 1.705 décès. Et il a continué de battre des records, recensant vendredi un pic de 5.440 nouveaux cas. Le ministre des Finances sortant, Ghazi Wazni, a déclaré lundi que le gouvernement consacrait 75 milliards de livres libanaises (environ 49 millions de dollars au taux officiel) aux familles en difficulté durement touchées par le confinement. (Belga)