Un des principaux suspects du meurtre en mai 2020 de 26 migrants bangladais et quatre d'origine africaine en Libye a été arrêté lundi à Gharyan (ouest), a annoncé le ministère de l'Intérieur du Gouvernement d'union nationale (GNA).En mai 2020, la famille d'un passeur tué par des migrants avait vengé sa mort en tuant à son tour 30 migrants et en blessant 11 autres dans la ville de Mezdah, à plus de 150 km au sud de la capitale Tripoli. Le passeur, âgé de 30 ans, avait été tué par des "migrants clandestins" pour des raisons inconnues. L'un des auteurs présumés du meurtre de migrants, âgé de 23 ans, a été arrêté à Gharyan, à une centaine de kilomètres au sud-ouest de Tripoli, a indiqué le ministère dans un communiqué. Recherché par les autorités, "il a avoué son crime" durant son interrogatoire, a ajouté le ministère, sans dévoiler son identité. L'affaire avait suscité émoi et indignation. Le Bangladesh avait demandé au GNA de mener une enquête sur les meurtres, de châtier les coupables et de dédommager les victimes. (Belga)