Mathieu van der Poel prendra le départ de Liège-Bastogne-Liège dimanche. Son équipe Alpecin-Fenix l'a annoncé samedi. Le Néerlandais, vainqueur du Binckbank Tour samedi, a ajouté in extremis à son programme La Doyenne, qu'il disputera pour la première fois. Van der Poel prévoit aussi de rouler à Gand-Wevelgem le 11 octobre. "Je ne sais pas à quoi m'attendre", déclare Mathieu van der Poel. "Mais la saison est tellement bizarre que j'ai ajouté ces courses à mon programme. On verra ce que ça donne, parce que ce fut dur aujourd'hui (samedi) et j'ai les jambes très lourdes. Et vu que l'Amstel Gold Race n'aura pas lieu, j'ai aussi ajouté Gand-Wevelgem à mon programme." Mathieu van der Poel a enlevé samedi la dernière étape et le classement final du BinckBank Tour, qui n'a pu s'arrêter aux Pays-Bas, les autorités néerlandaises refusant d'accueillir la course en raison du renforcement des mesures de lutte contre le coronavirus. "Le parcours du BinckBank Tour a été modifié. Avec la direction d'équipe, nous avons pensé que ça serait une bonne chose que j'ajoute encore une course à mon programme. Liège est un monument, une belle course et je suis content d'être au départ". "Difficile à dire si je peux nourrir des ambitions", poursuit le champion du monde de cyclocross. "Comme pour le Tour de Lombardie, il s'agira d'une découverte. La course est peut-être trop difficile pour moi, on verra comment elle se déroule", ajoute MVDP, qui avait longtemps accompagné les grimpeurs au Tour de Lombardie. "Mais les côtes de Lombardie ne sont pas comparables avec celles de LBL. A Liège, elles sont plus courtes et plus raides. Si les purs grimpeurs veulent faire exploser la course, ça sera sans doute trop dur pour moi. Mais comme je l'ai dit, on verra. Je ne connais pas la course, juste quelques côtes légendaires. Je ne sais pas à quoi m'attendre. Ce n'est qu'après l'arrivée que je saurai si elle me convient", conclut le vainqueur sortant de l'Amstel Gold Race. (Belga)