La phase de groupes de la Ligue des Champions de football débute ce mardi à 18h55. Les champions de Belgique du Club de Bruges affrontent à cette heure-là leurs homologues russes du Zénith Saint-Pétersbourg en match du groupe F. L'autre rencontre de ce groupe opposera plus tard dans la soirée (21h00) la Lazio au Borussia Dortmund au stade Olimpico de Rome. Alors que la saison dernière, le Club avait pour adversaires le Paris Saint-Germain et le Real Madrid, en plus du Galatasaray, Philippe Clement et ses hommes peuvent espérer faire encore mieux que leurs trois partages qui leur avaient permis de terminer troisièmes et de poursuivre leur saison en Europa League. Sur la pelouse de la Gazprom Arena que les Diables Rouges connaissent bien pour y avoir perdu la demi-finale et gagné le petite finale du Mondial 2018 et où ils défieront le 12 juin la Russie à l'Euro 2020, les Brugeois vont tenter d'être le premier club belge à ne pas s'incliner dans l'ancienne capitale des tsars. Le Zénith aligne une série de sept victoires consécutives à domicile face aux Belges, la dernière contre Anderlecht (3-1) remonte au 23 février 2017 en seizièmes de finale de l'Europa League. Bruges y a été battu 2-0 en 1987 avant de s'imposer 5-0 au retour. Comme si la tâche ne semblait pas assez délicate, Bruges arrive en Russie sans trois éléments importants positifs au Covid-19 : le gardien Simon Mignolet, le défenseur Odilon Kossounou et l'attaquant Michael Krmencik. Les bénéfices du partage ramené du Standard et de la première place retrouvée en championnat semblent bien gâchés par la nouvelle tombée dimanche. A cela s'ajoute la suspension prévue de Simon Deli, de quoi déforcer la ligne défensive qui va sans aucun doute être mise à contribution. Depuis sa défaite devant le Beerschot (0-1), le 23 août, le Club est invaincu depuis six rencontres et présente un bilan de cinq victoires et un partage. Le Zénith affiche une forme moins éclatante ce qui ne l'empêche pas d'occuper la première place de la Premier Liga russe après 11 journées (24 pts) à égalité avec le Spartak Moscou. Le coach Sergey Semak, privé mardi de son défenseur brésilien Douglas Santos (suspendu), a vu arriver cette saison le défenseur croate Dejan Lovren (Liverpool) et le médian brésilien Wendel (Sporting Portugal). En attaque l'international russe Artem Dzuyba (6 buts, 4 ast cette saison) sera l'homme à neutraliser en l'absence du Brésilien Malcolm, actuellement blessé. Mais il faudra aussi se méfier de l'international iranien Sardar Azmoun (6 buts, 2 ast) pour espérer mettre fin au signe indien. (Belga)