Malgré une équipe expérimentale, le FC Barcelone a confirmé sa bonne tenue en Ligue des Champions en allant s'imposer 0-4 au Dynamo Kiev. Avec quatre victoires dans le Groupe G, les Catalans sont déjà qualifiés pour les huitièmes de finale tout comme la Juventus (2e, 9 points), qui a battu Ferencvaros (2-1). Dans le groupe H, Manchester United, facile vainqueur de Basaksehir (4-1), a pris la tête devant le PSG (6 points). Le champion de France devance le RB Leipzig (3-0) qu'il a battu 1-0. Basaksehir (3 points) est 4e.Sans Lionel Messi, le FC Barcelone a vécu une première mi-temps laborieuse. Mais le Barça a ouvert le score sur sa première vraie action via Sergino Dest (52e, 0-1). Auteur de l'assist, Martin Braithwaite a doublé la marque, sur corner, d'une tête au second poteau (57e, 0-2). C'était la grande soirée du Danois qui s'est fait justice en transformant un penalty qu'il a reçu pour une faute de Denys Popov (70e, 0-3). La qualification était dans la poche des Blaugranas mais cela n'a pas empêché Antoine Griezmann, monté à la place de Philippe Coutinho (65e), d'alourdir l'addition (90e+2, 0-4). Malgré une belle action collective de la Juventus ponctuée par une reprise de volée acrobatique de Paulo Dybala (15e), Ferencvaros a été bien plus dangereux en début de rencontre. Et sur un centre de Tokmac Nguen dévié par Alex Sandro, Myrto Uzuni a devancé Juan Cuadrado pour tromper Wojciech Szczesny (19e, 0-1). La Juventus a peiné mais Cristiano Ronaldo a décoché une frappe du gauche des 20 mètres pour égaliser (35e, 1-1). La Vieille Dame a finalement arraché la victoire grâce à Alvaro Morata, qui n'a pas manqué sa reprise de la tête sur un centre de Cuadrado (90e+2, 2-1). A Old Trafford, Manchester United avait déjà fait la différence à la mi-temps face à Basaksehir grâce à un doublé de Bruno Fernandes (7e, 19e) et un penalty transformé par Marcus Rashford (35e). Les Turcs ont sauvé l'honneur sur un coup franc de Deniz Türüc (75e, 3-1) avant que deux joueurs montés au jeu, Daniel James sur un assist de Mason Greenwood, ne donnent au score son allure définitive (90e+2, 4-1). Chez les champions de Turquie, Nacer Chadli est sorti à la 61e et Boli Bolingoli à la 74e. Le PSG devait absolument battre Leipzig et la mission a été accomplie grâce à un penalty transformé par Neymar (11e, 1-0). Après l'ouverture du score, les Sangermanois ont tout misé sur la défense pour parfaitement contenir des adversaires dominateurs mais finalement peu dangereux. (Belga)