Le Congrès américain a adopté jeudi une loi prévoyant de sanctionner les responsables chinois appliquant les nouvelles règles sécuritaires répressives contre Hong Kong, et de cibler les banques qui les financent, un vote qui devrait provoquer le courroux de Pékin.Le Sénat, à majorité républicaine, a approuvé ce texte à l'unanimité. La Chambre des représentants, contrôlée par les démocrates, l'avait approuvé mercredi à l'unanimité également. Soutenue par les deux partis, la loi devra encore être promulguée par le président Donald Trump pour entrer en vigueur. La Maison Blanche n'a pas indiqué s'il comptait le faire ou mettre son veto. (Belga)