Le groupe de 250 personnes, selon la police, qui a organisé des blocages de la circulation mercredi à compter de 11h00 et jusqu'en début d'après-midi, après la manifestation tenue pour dénoncer les attaques contre l'Arménie, a été repoussé avec usage de gaz et de l'arroseuse, a indiqué la porte-parole de la police de Bruxelles-Ixelles Ilse Van de keere. Un manifestant et une policière ont été hospitalisés. Leurs états de santé n'ont pas encore été spécifiés. La dislocation effective a été annoncée peu après 16h00.Au sortir de la manifestation, qui a pris fin vers 11h00, des manifestants ont commencé à se regrouper sur le rond-point Schuman et à bloquer la circulation sur les avenues d'Auderghem et de Cortenbergh et à l'entrée du tunnel Loi. Ils se sont ensuite dirigés vers la sortie du tunnel rue de la Loi et ont bloqué cette artère. Les tunnels Cinquantenaire, Tervueren et Loi ont été fermés en direction du centre. Ilse Van de keere explique que les négociations ont été infructueuses avec le groupe et qu'il a été décidé de refouler les manifestants jusqu'au rond-point Schuman. "On n'a pas eu d'arrestation, et pas de dégâts. Pour les refouler, on a dû faire usage de gaz et de l'arroseuse". Une fois repoussés au rond-point Schuman, les manifestants se sont dispersés. (Belga)