Une dizaine de ressortissants iraniens se sont rassemblés, dimanche, devant l'ambassade d'Iran à Bruxelles afin de protester contre l'exécution de Navid Afkari. Ce lutteur de 27 ans avait été condamné à mort pour le meurtre d'un agent de sécurité lors de manifestations contre le régime en 2018. Les médias d'État ont annoncé samedi matin l'exécution du sportif, dont les frères ont été condamnés à 54 et 27 ans de prison dans la même affaire. Cette exécution a suscité l'indignation de la communauté internationale. Plusieurs organisations, telles qu'Amnesty International ainsi que le Comité international olympique (CIO) et la FIFA, avaient appelé l'Iran à ne pas exécuter le jeune lutteur. "Le gouvernement belge et l'Union européenne doivent prendre des mesures efficaces contre le régime iranien", ont réclamé les manifestants à Bruxelles. "Le silence et le manque d'action contre les crimes du régime iranien sont considérés par les mollahs comme une approbation et équivalent à une complicité". (Belga)