La garde à vue de l'homme interpellé samedi après l'agression au fusil d'un prêtre orthodoxe à Lyon a été levée, a indiqué dimanche le parquet. "En l'état des investigations conduites par les enquêteurs, aucun élément ne permet (...) de l'impliquer dans la commission des faits", a expliqué le parquet, ajoutant par ailleurs que l'état de santé de cet homme n'était pas compatible avec une garde à vue. (Belga)