Le service d'assistance Touring a introduit une demande de chômage économique pour "une partie limitée" de son personnel, indique-t-il lundi. Compte tenu des mesures prises pour endiguer la pandémie de covid-19, la circulation est plus faible qu'à l'habitude et les interventions d'assistance sont donc beaucoup moins fréquentes. L'organisation de mobilité VAB indique, elle, fonctionner à pleine capacité, soit avec environ 300 dépanneurs. Le gel de la nuit a provoqué certains besoins d'assistance lundi matin. "Mais sinon, nous remarquons depuis l'entrée en vigueur des mesures une division par deux du nombre d'interventions", précise le porte-parole Maarten Matienko. Les services restent garantis. Une partie des voitures de remplacement sont réservées pour les membres du personnel de santé. "Nous garantissons leur mobilité", poursuit M. Matienko. Chez Touring également, des mesures sont prises pour les travailleurs de la santé. Ils peuvent le cas échéant bénéficier d'interventions gratuites, qu'ils soient ou non membres de Touring, explique le porte-parole Danny Smagghe. La diminution du nombre d'interventions est également perçue chez Europ Assistance, de l'ordre de 70 à 75% de mois que d'habitude. Europ Assistance ne dispose pas de ses propres dépanneurs et garagistes, mais compte sur un réseau de professionnels. (Belga)