Le Français Vincent Luis a reconduit son titre de champion du monde de triathlon de courte distance sur la seule manche européenne des World Series masculines, organisée à huis clos, samedi à Hambourg, en Allemagne. Disputé sur une seule course en raison de la situation sanitaire de l'ensemble de la planète en lieu et place de 8 manches habituelles, le titre est revenu pour la 2e fois de sa carrière au Vésulien, âgé de de 28 ans , devant le Portugais Vasco Vilaca et un autre Français Léo Bergère. Premier Belge, Jelle Geens a terminé au pied du podium, à la 4e place. Luis a bouclé la distance sprint (750 m de natation, 20 km à vélo et 5 km à pied) en 49:13. Faisant partie d'un groupe de huit échappés qui s'est formé à vélo après la sortie de l'eau, il a devancé dans le dernier kilomètre de la course à pied Vilaca, 2e à 2 secondes (49:15), et Bergère, 3e à 5 secondes (49:18). Jelle Geens, orphelin de Marten Van Riel, son équipier traditionnel en World Series, toujours en revalidation après une chute à vélo, a terminé la natation en 23e position avant d'intégrer un grand groupe de poursuivants à vélo. Pointant toujours à une vingtaine de secondes des leaders durant sa poursuite à vélo comme en abordant la 2e transition, le Limbourgeois de 27 ans a porté son attaque à 1,3 km du terme pour décrocher une belle 4e place mondiale derrière le trio de tête, à 10 secondes du vainqueur. Erwin Vanderplancke, qui remplaçait Van Riel, a pris la 53e place, en 52:43. La course féminine avec Claire Michel et Valérie Barthélémy est également programmée samedi (18h00), tandis que le Mondial de relais mixte avec les quatre mêmes triathlètes belges aura lieu dimanche midi, toujours à Hambourg. . (Belga)