Courra, courra pas. Isaac Kimeli a longtemps hésité, renoncé puis finalement décidé de courir les séries du 1500m des Mondiaux d'athlétisme jeudi soir à Doha, trois jours après une finale endiablée du 5000m qu'il avait terminée éprouvé à la 14e place. "Je ne regrette pas d'avoir pris le risque de courir ce soir", a-t-il confié après sa qualification pour les demi-finales. Sa 7e place et son chrono de 3:37.87 lui ont assuré la 5e et avant-dernière place des repêchés au temps. "La course a été très difficile. Je ne m'y attendais pas. Tim (Moriau, son coach) m'avait dit d'attendre les derniers 100 mètres et de là tout donner." Une tactique qui lui a réussi puisqu'il a repris deux adversaires et ainsi obtenue sa place en demies. Les six premiers de chacune des trois séries, plus les six meilleurs chronos avaient le droit de revenir vendredi soir (19h10) à l'occasion des demi-finales. "Maintenant, il va falloir récupérer pour demain. Ce va être dur, car j'ai déjà beaucoup couru. Mais une telle occasion ne se présente pas chaque année. Je suis content de mes championnats. J'étais un peu déçu après le 5000, mais là je suis très content", a conclu Kimeli qui a réussi le 23e chrono des 43 concurrents. (Belga)