Le duel attendu est bien au rendez-vous. Sauf accident, le titre de championne du monde 2019 de l'heptathlon ne peut échapper à Nafissatou Thiam ou à Katarina Johnson-Thompson. La Britannique compte 96 points d'avance sur Thiam (4.138 points contre 4.042). Depuis sa défaite le 29 mai 2016 à Götzis, la Namuroise n'a plus été battue à l'issue d'un heptathlon. Elle a aligné six victoires et récolté au passage l'or olympique, mondial et européen. Jeudi, la championne belge devra compter sur le saut en longueur, mais surtout le lancer du javelot, avant le 800m final pour arracher la victoire qui s'annonce plus difficile que jamais. Car Nafi Thiam n'a pas démérité. Elle a réalisé sa meilleure première journée dans un grand championnat. Ce n'est qu'à Talence cette année (4.133) et à Götzis en 2018 (4.112) et 2017 (4.056), dans des meetings consacrés aux seules épreuves multiples qu'elle avait été meilleure. La différence est venue de son adversaire. Katarina Johnson-Thompson a connu une journée mémorable grâce surtout à un dernier essai au poids à 13m86, un gain de 1m48 sur son meilleur lancer (12m38) et 785 points engrangés plutôt que 686. Elle a ainsi amélioré son record personnel de 72 centimètres après avoir débuté les Mondiaux avec son record sur 100m haies (13.08 contre 13.29). Au dernier championnat d'Europe, l'an dernier à Berlin, "Nafi" comptait 87 points de retard après cette même première journée (4.017 contre 3.930) et avait réussi à renverser la situation pour s'imposer de 57 points (6.816 à 6.759). Parviendra-t-elle à rééditer cet exploit? Réponse peu après minuit (heure belge) à Doha. (Belga)