Mathieu van der Poel a survolé le championnat du monde de cyclocross dimanche à Dübendorf en Suisse. Le Néerlandais, 25 ans, a poursuivi sa domination en accrochant un troisième titre mondial à son palmarès, au terme d'une "course parfaite", a-t-il lui-même reconnu. La course s'est disputée sur un terrain rendu boueux par les pluies et sous le vent. "Dans ces conditions, ce sont les plus forts qui émergent", a commenté le Néerlandais qui ajoute une 24e victoire à son compteur cet hiver, en 25 courses. "C'est très spécial d'être à nouveau champion du monde. C'était l'un des mes principaux objectifs cet hiver. Je n'avais pas d'autres titres à défendre", a ajouté celui qui est aussi devenu cet hiver champion d'Europe et des Pays-Bas. Dès les premiers coups de pédale, Mathieu van der Poel a fait le trou, creusant de suite un écart qui se montait déjà à 47 secondes à l'issue du deuxième des 7 tours au programme. "Ce fut l'un de mes meilleurs jours cette saison", a estimé encore van der Poel. "Je me sentais fort et le fait de me retrouver comme ça devant si tôt, cela m'a donné des ailes. Je voulais partir très fort et être devant parce que c'est plus facile pour lire ce genre de parcours. Mais je ne pensais pas creuser déjà l'écart définitivement. Je pense que j'ai réussi une course parfaite. La manière avec laquelle je me suis imposé me rend très fier. Je sentais bien ces dernières semaines que cela allait de mieux en mieux pour moi. Il n'y a pas grand-chose d'autre à dire. A partir du moment où tout se déroule à la perfection, c'est un rêve qui devient réalité." Dans son sillage, les Belges ont manqué aussi la deuxième place sur le podium qui est allée au jeune Britannique de 20 ans, Tom Pidcock. Toon Aerts a pris la 3e place devant Wout van Aert, 4e. Mathieu van der Poel ajoute une 4e médaille d'or dans l'escarcelle des Pays-Bas ce week-end après les titres décrochés par Ceylin del Carmen Alvarado côté féminin, Shirin van Anrooij chez les juniores et Ryan Kamp chez les espoirs. (Belga)