Stien Vanhoutte était contente d'avoir engrangé de l'expérience pour ses premiers championnats du monde de patinage de vitesse, à Heerenveen aux Pays-Bas.La jeune patineuse, 24 ans, a réussi un bon 500m vendredi, mais sans pouvoir faire de même sur 1.000m samedi. "Le plus important était que je prenne de l'expérience en compétition. A cause de la crise sanitaire, nous n'avons pas eu beaucoup de courses. On a enfin pu patiner très sérieusement ces dernières semaines", a estimé Stien Vanhoutte qui aurait voulu accrocher un record de Belgique. Sur 1.000m samedi cependant, toutes les concurrentes ont patiné une seconde au-dessus de leur record personnel. Stien Vanhoutte y a réalisé un chrono de 1:19.30 (22e), loin du record de Belgique réussi le 6 janvier 2018 en 1:18.42 par Jelena Peeters. Sur 500m, Vanhoutte a approché son record de Belgique de 5/100e avec un chrono de 39.24. Son meilleur temps sur 1.000m est de 1:18.78. "Les virages extérieurs ne me conviennent pas très bien. Je trouve difficile d'y trouver le bon rythme et je suis très perfectionniste. Je veux toujours bien faire, mais cela ne marche pas toujours", a ajouté Stien Vanhoutte. Sandrine Tas, elle, disputera encore le 1.500m dimanche en clôture. Bart Swings, en bronze sur le départ groupé samedi, sera aussi sur le 1.500m. Le 5.000m dames et le 10.000m messieurs sont encore au programme dimanche. (Belga)