Marc Marquez affirme que son absence au Grand Prix d'Andalousie ce dimanche à Jerez ne dévalorisera pas le titre MotoGP 2020, rapporte le site Autosport.com. Le sextuple champion du monde a renoncé à disputer la 2e épreuve du championnat en raison d'une fracture du bras droit survenue lors d'une chute survenue dimanche dernier lors du GP d'Espagne, sur le même circuit de Jerez de la Frontera. Marquez, opéré mardi, a ainsi répondu aux propos du patron de son équipe Honda, Alberto Puig, qui avait déclaré le week-end dernier à la télévision espagnole qu'un pilote remportant le titre 2020 devant Marquez en raison de la blessure de celui-ci ne pouvait pas être "complètement satisfait". Marquez insiste sur le fait que la blessure d'un pilote n'est pas la "faute" d'un rival et que la valeur du championnat 2020 ne sera pas diminuée s'il le perd. "Si vous êtes champion, c'est parce que vous avez fait quelque chose de mieux que les autres", a déclaré Marquez samedi. "La valeur est la même. C'est une chose. Bien sûr, si je suis un des adversaires, vous aimez toujours faire la course contre eux et les avoir tous sur la piste et vous battre, pour gagner un championnat avec eux tous sur la piste. Mais si quelqu'un se blesse, ce n'est pas de votre faute et la valeur [du titre] est la même." Valentino Rossi, neuf fois champion du monde et à sept reprises dans la catégorie reine, ne pense pas que la course au titre 2020 soit "terminée" pour Marquez, bien qu'il n'aura pas marqué le moindre point à l'issue des deux premières courses d'une saison qui comprend 13 épreuves. "Le championnat est court et il partira avec un désavantage, mais dans la première course, il avait un bon rythme et il pouvait gagner. Il a été le plus rapide. Donc, je pense que pour lui, ce n'est pas fini". Le 3e GP de MotoGP est programmé le 9 août à Brno en République tchèque. (Belga)