Les transports publics de Hong Kong, y compris la ligne ferroviaire qui dessert l'aéroport international, ont été suspendus samedi, a annoncé l'opérateur MTR après des heurts entre police et manifestants où des stations de métro ont été vandalisées.Les services de MTR, qui incluent le métro et les autobus, "ne peuvent pas reprendre ce matin", a indiqué l'opérateur dans un communiqué, précisant que la situation serait réexaminée dans la journée. "Après les violences survenues dans plusieurs districts, le personnel d'entretien doit s'assurer de sa propre sécurité avant de pouvoir se rendre dans les stations endommagées afin d'inspecter et d'évaluer l'étendue des dégâts dans nos stations et d'exécuter des travaux de réparation", a déclaré MTR dans son communiqué. Des affrontements avec les forces de l'ordre ont eu lieu vendredi à Hong Kong après l'interdiction par le gouvernement du port du masque pendant les manifestations. Sitôt cette interdiction rendue publique, des actions de protestation ont commencé un peu partout dans l'ex-colonie britannique. De vastes foules ont bloqué des artères dans le coeur du quartier des affaires. Dans la soirée, des heurts ont éclaté, la police faisant usage de gaz lacrymogène pour disperser les manifestants qui ont envahi des rues et ont allumé des feux, mais aussi vandalisé des stations de métro et des établissements commerciaux prochinois. (Belga)