La ville de Munich a une nouvelle fois été classée comme un foyer de contaminations au nouveau coronavirus en Allemagne alors que le nombre de cas dans la capitale de la Bavière a dépassé une limite-clé lundi. Munich a enregistré un taux d'incidence de 50,6 infections pour 100.000 habitants sur une période de sept jours, a indiqué l'organe de contrôle de l'épidémie en Allemagne, l'Institut Robert Koch. Or, en cas de taux supérieur à 50, les autorités locales allemandes ont promis de renforcer les mesures de lutte contre le virus, notamment concernant le port du masque et les rassemblements de groupe. Ainsi, les habitants de plusieurs villes, dont Berlin, Francfort et Stuttgart, ont été soumis à de nouvelles restrictions. A Berlin, le gouvernement local a limité la vie nocturne de la capitale, interdisant la vente d'alcool et limitant les rassemblements à cinq personnes ou deux ménages entre 23h00 et 06h00 du matin. Munich avait déjà réussi à baisser le taux d'incidence sous 50 grâce à des mesures temporaires mais le virus s'est à nouveau fortement propagé. Le nombre de nouveaux cas en Allemagne a bondi dans tout le pays ces derniers jours, atteignant 4.500 nouvelles contaminations comptabilisées vendredi. Lundi, 2.467 nouvelles infections ont été enregistrées, pour un total de 325.331 cas depuis le début de l'épidémie. Les données en début de semaine sont toujours moins élevées en raison d'une diminution des tests et rapports le week-end. Jusqu'à présent, 9.621 décès en Allemagne ont été reliés à une infection au coronavirus. (Belga)