Rafael Nadal a insisté lundi sur le fait qu'il n'est "obsédé" dans sa quête de gloire en Grand Chelem après avoir atteint les quarts de finale de l'Open d'Australie aux dépens de l'Italien Fabio Fognini, 6-3, 6-4, 6-2. L'Espagnol de 34 ans, qui compte 20 titres du Grand Chelem autant que Roger Federer, jouera son 13e quart de finale en 16 participations à l'Australian Open. Il ne s'y est imposé en finale qu'en 2009.Le numéro 2 mondial peut donc devenir le premier joueur masculin à s'imposer dans 21 tournois du Grand Chelem, les plus importants du tennis. S'il y parvenait, il deviendrait aussi le premier joueur de l'ère Open à s'être imposé au moins à deux reprises dans chacune des quatre épreuves majeures du circuit. Son premier obstacle dans cette possible quête sera en quarts de finale le jeune Grec Stefanos Tsitsipas (ATP 6), qualifié après le forfait de l'Italien Matteo Berrettini (ATP 10), blessé aux abdominaux. "Je joue au tennis. J'aime le tennis", a déclaré Nadal après sa victoire en huitièmes de finale alors qu'il n'a toujours pas cédé le moindre set dans le tournoi qu'il a abordé avec des problèmes dorsaux. "J'aime ce que je que je fais. C'est l'essentiel. Bien sûr, je suis très motivé pour gagner des grands chelems et pour jouer dans les événements les plus importants de l'année. Cela ne fait aucun doute. La seule chose que j'ai dite, c'est que je n'ai jamais été obsédé par l'idée d'être le meilleur ou essayer de l'être - non, j'ai juste fait à ma façon. Cela a marché pour moi." "Je pense que l'ambition est importante, avoir une ambition, mais une ambition saine. Si vous avez trop d'ambition, vous pouvez être frustré lorsque vous n'êtes pas en mesure de réaliser toutes les choses que vous recherchez". "J'ai joué dans le premier set (contre Fognini) mon meilleur niveau dans le tournoi sans aucun doute", a encore déclaré Nadal. "C'est normal, aussi, parce que j'ai pu m'entraîner pendant deux jours d'affilée. Cela fait une différence importante". . (Belga)