LaMelo Ball brille déjà en NBA. A peine entré dans la grande ligue, le meneur de 19 ans est devenu le plus jeune joueur de l'histoire à signer un triple double. Samedi soir dans ce qui constituait son 9e match dans le championnat nord-américain de basket, il a grandement participé à la victoire de Charlotte contre Atlanta (113-105) en compilant 22 points, 12 rebonds et 11 assists.N.3 de la dernière draft, le frère de Lonzo Ball avait déjà flirté avec le triple double (trois catégories statistiques à au moins 10, ndlr) deux jours auparavant lors dans un duel fraternel contre Lonzo Ball et La Nouvelle-Orléans. Samedi, le Californien a offert un récital. "Un rookie de 19 ans n'offre d'habitude pas ça. C'est vraiment rare ce que nous voyons", a déclaré son entraîneur James Borrego. A précisément 19 ans et 140 jours, LaMelo Ball surpasse donc Markelle Fultz, N.1 de la draft 2017, qui avait signé pareille performance à 19 ans et 317 jours. Le Hornet devance aussi des exemples de précocité comme Luka Doncic (19 ans, 327 jours), LeBron James (20 ans, 20 jours) ou encore Magic Johnson (20 ans, 75 jours). LaMelo Ball affiche 11,8 points, 5,7 rebonds et 5,3 assists de moyenne depuis le début de saison. A l'Ouest, Phoenix ne s'arrête plus de gagner. Pourtant davantage habitués au bas de classement depuis quelques saisons, les Suns nouvelle version se montrent performants. Samedi, la franchise de l'Arizona a battu Indiana (125-117) grâce notamment à un nouveau record en carrière de Mikal Bridges (34 points). Il fallait bien ça pour venir à bout de Pacers portés par un très bon Domantas Sabonis, auteur de 28 points et 22 rebonds. Les Suns (7v - 3d) partagent la première place de leur conférence avec les Los Angeles Lakers. (Belga)